Violence routière : la Russie, championne mondiale


La ville de Moscou a accueilli jeudi 19 et vendredi 20 novembre la première conférence interministérielle mondiale sur la sécurité routière. Pour l’occasion, une « oeuvre d’art » trônait devant le centre de conférence : une énorme bouteille, remplie de voitures accidentées, bientôt installée sur la route qui mène à l’aéroport.

Inaugurant cette conférence, Dmitri Medvedev, le président russe, a rappelé l’impact mondial des accidents de la route : un million de morts par an, 500 milliards de dollars (336 milliards d’euros) de coût. Pour son propre pays, a-t-il dit, « la sécurité routière est un problème aussi important que la gestion de la crise financière« . En 2008, environ 30 000 personnes sont mortes sur les routes. Avec un parc automobile de 47 millions de véhicules, la Russie détient le triste record de numéro un mondial par le nombre d’accidents de la route : 168 000 depuis début 2009, tuant plus de 21 000 personnes et en blessant 212 500, selon le Kremlin.

Le gouvernement vise une diminution de 33 % des morts d’ici à 2012, mais il se heurte encore très souvent à la corruption. « Ne donnez pas de pots-de-vin et n’enfreignez pas les lois, alors il n’y aura pas ce genre de conflit« , a exhorté le colonel-général Viktor Kiryanov, chef de la police routière, en marge de cette conférence. Pour combattre cette tradition, une hot line anticorruption a même été mise en place.

La Russie n’est pas le seul pays à vouloir lutter contre l’insécurité routière. Certains participants ont plaidé pour une sorte d’ONU pour la sécurité routière, comme il existe l’OMS pour la santé ou encore la FAO pour l’alimentation. L’urgence est là. Avec l’augmentation du trafic routier dans des pays comme l’Inde, la Chine et tous ceux en développement, le nombre de morts pourrait exploser dans les prochaines années. « Si rien n’est fait, il y aura 2,4 millions de morts par an en 2030« , s’est alarmé Michel Rollier, le patron de Michelin, rappelant que 90 % des morts sur la route vivent dans les pays en voie de développement.

Les participants ont appelé les Nations unies à engager une décennie d’actions pour la sécurité routière en 2010 ou 2011, avec pour objectif de diviser par deux le nombre de morts d’ici à 2020, soit sauver 5 millions de vies.

Nathalie Brafman (Moscou, envoyée spéciale)

LE MONDE | 21.11.09 | 14h24
http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/11/21/violence-routiere-la-russie-championne-mondiale_1270158_3244.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s