Conseils pour bien choisir son vélo


Selon sa pratique

VTT, VTC, vélo de route ou de ville : pour quel type de monture opter ? Le choix d’un vélo doit avant tout être guidé par l’usage que vous allez en faire. Envisagez-vous de faire de grandes randonnées sur des terrains accidentés ou plutôt de rouler en ville ?

Le VTT : pour les randos sportives. Si vous êtes plutôt du genre baroudeur et que vous souhaitez emprunter des chemins difficiles, prenez un VTT (vélo tout terrain). C’est un vélo fiable et résistant, qui peut rouler sur tous les terrains, même les plus accidentés : montagne, sentiers, pistes forestières. Avec ses gros pneus, les risques de crevaison sont limités. Plusieurs versions s’offrent à vous : version balade, randonnée, cross-country et même compétition. Il existe également des modèles différents pour hommes et femmes.

Le VTC : pour les routes et chemins. Si vous comptez emprunter à la fois chemins et routes, adoptez un VTC (vélo tout chemin). C’est un bon compromis. Ceux qui parcourent de petits trajets choisiront plutôt un VTC balade, les amateurs de longues distances un VTC randonnée.

Le vélo de route : pour le bitume. Si vous êtes amateur de balades sportives sur asphalte, prenez un vélo de route. C’est ce type de « montures » qu’utilisent les professionnels du cyclisme. Il est caractérisé par des roues étroites, un guidon recourbé et la présence de cale-pieds. Le vélo de route allie légèreté et faible frottement au sol. Il sert à l’entraînement, aux sorties sportives et à la compétition. Il en existe plusieurs types, qui correspondent généralement à votre niveau.

Le vélo de ville. Vous souhaitez prendre votre vélo pour vous rendre au travail ou pour aller faire vos courses en centre-ville ? Adoptez alors un vélo dit « de ville ». Il doit être confortable, facile à manier et surtout bien équipé.

Les caractéristiques d’un bon VTT

Les qualités essentielles d’un VTT sont la sécurité et la fiabilité. Presque tous les vélos de ce type sont désormais équipés de suspensions. Elles sont nécessaires pour amortir les vibrations et les chocs dus aux aspérités du terrain. La fourche téléscopique des VTT offre un véritable confort de conduite, très appréciable notamment quand les randonnées durent longtemps. Certains vélos intègrent parfois une suspension supplémentaire dans leur cadre (c’est ce qu’on appelle un « vélo tout suspendu »).

Pour le cadre, l’acier reste le matériau le plus abordable financièrement. Il est confortable et les cadres sont performants.
L’aluminium est à la fois léger et résistant. Le carbone et les matériaux composites restent réservés à la performance. Enfin le titane est le matériau idéal : souple, inoxydable et très résistant. Inconvénient : il est très cher !

Quelle taille ?

Généralement, les constructeurs indiquent la taille de leurs cadres en pouce (1 pouce = 2,54 cm). Cela correspond à la longueur comprise entre le haut du tube sous la selle et la boîte de pédalier. En gros : à votre longueur d’entrejambe.
Le meilleur moyen pour choisir est de tester et de comparer plusieurs modèles pour savoir quelle taille de vélo adopter. Une fois assis sur la selle, si vous touchez le sol de la pointe des pieds, c’est que la bicyclette est adaptée à votre taille.

Les qualités d’un bon VTC

Grâce à leurs cadres et leurs guidons, ces vélos sont souvent plus confortables que les VTT. Ils permettent notamment de rouler avec le buste relevé. Moins de risques de contracter un mal de dos ! Choisissez une selle rembourrée (avec du gel) : vos fesses et votre coccis apprécieront.
En revanche, leurs pneus plus fins vous empêcheront de vous rendre sur des terrains vraiment accidentés. Ils ont, en effet, moins d’adhérence au sol. Les Vélos Tout Chemin sont donc plus performants sur les routes goudronnées que sur les pistes forestières. Ils sont équipés de garde-boues et de porte-bagages.

Ce type de bicyclette propose plus de vitesses qu’un simple vélo de ville : 18 ou 21 vitesses selon les modèles.

Quelle taille ?

Pour savoir quelle taille de vélo adopter : même chose que pour un VTT. Installez vous sur la selle. Si vous touchez le sol de la pointe des pieds, c’est que le vélo est adapté à votre taille.

Les spécificités d’un vélo de course

Les principaux éléments à prendre en compte pour choisir son vélo de route sont :
– La légèreté. Plus la monture est légère, plus il sera agréable de pédaler (surtout en montée).
– Le cadre. Il peut être en acier, en aluminium, en carbone ou en titane. Privilégiez l’alu et le carbone, matériaux à la fois légers et résistants. Toutefois, si vous n’envisagez pas de grandes sorties sportives, pas la peine d’investir dans du carbone (plus cher que l’alu ou l’acier).
– Le pédalier. Deux marques se partagent quasiment l’ensemble du marché : Shimano (marque japonaise) et Campagnolo (marque italienne). Elles sont très fiables.

Quelle taille ?

Pour un vélo de route destiné à la randonnée, la bonne hauteur de cadre correspond à la taille de votre entrejambe, multipliée par 0,67. Pour un vélo destiné à la compétition, la bonne hauteur de cadre sera donnée par la formule : entrejambe x 0,65.
Le mieux est de demander les conseils d’un spécialiste, qui saura vous « placer » sur le vélo.

Les particularités d’un vélo de ville

Confortable, maniable et bien équipé : voici les 3 obligations pour un vélo de ville.

  • Optez pour un guidon relevé : conduire avec le buste droit plutôt qu’incliné vers l’avant est plus agréable.
  • Votre vélo peut être équipé d’une béquille, d’une sonnette, de bandes réfléchissantes sur les pneus (pour être vu dans la pénombre), d’un panier à l’avant et, éventuellement, d’un « pare-jupe » pour ne pas coincer vos manteaux dans les roues.
  • Vérifier également le système de changement de vitesse. Il doit être pratique pour réagir rapidement (un trajet à vélo en ville est souvent semé d’embûches !) Choisissez aussi une selle large, si possible rembourrée, pour le confort de vos fesses.

Ce qu’il faut savoir avant d’acheter

Le « vrai » vélo de ville est devenu assez rare. Il est désormais supplanté par le VTC. Cependant, avec la multiplication des pistes cyclables, certains constructeurs se remettent à fabriquer des « city-bikes ».
Si vous devez laisser longtemps votre vélo sans surveillance, sachez qu’il existe des modèles dotés d’une selle « avec blocage rapide ». Vous pouvez la retirer et l’emmenez avec vous une fois « garé ». Les voleurs auront du mal à pédaler s’ils veulent partir avec votre monture !

Quelle taille ?

Pour le vélo de ville, il vous suffit de vérifier, assis sur la selle, que la plante de vos pieds touchent le sol.

Source : L’internaute Sport

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s