Madagascar : Les taximen en difficulté


Être chauffeur de taxi est-il un métier qui ne fait plus vivre son homme. C’est en tout cas l’impression que donnent certaines personnes qui exercent ce métier en affirmant qu’ils peinent en ce moment à trouver leur compte.

«C’est très difficile de travailler comme chauffeur de taxi», nous indique Jules, ce père de famille qui loue son taxi et qui doit verser chaque soir 10 000 ariary au propriétaire de la voiture. Le taximan se charge, en sus du carburant, des éventuelles réparations en cas de panne. Il arrive souvent que le chauffeur de taxi rentre bredouille. «Les clients se font rares alors que l’on ne peut pas proposer des tarifs très élevés. L’on se trouve souvent à la limite du raisonnable si l’on veut attirer des passagers», explique encore Jules. La course minimale coûte en ce moment environ 3 500 Ariary et les gens marchandent toujours les prix proposés.

Source Midi Madagasikara

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s