Madagascar : L’Univers pousse pousse en essor par un match contre la pauvreté


Antsirabe, capitale de la Pousse pousse. Ce moyen de transport qui fonctionne grâce à la seule force des tireurs est le plus répandu et le moins cher de la ville d’eau. On y recense près de 6000 tireurs de pousses travaillant jour et nuit. La plupart sont issues d’une famille pauvre habitant une campagne lointaine d’Antsirabe : Ambohitsimanova. Afin de gagner de quoi nourrir la famille, le père ou le grand frère devait quitter le cocon familial pour devenir tireur de pousse à la ville.Tous les jours, il peut parcourir jusqu’à plus de 50km à travers la ville d’Antsirabe, pieds nus, souvent en courant, sous la pluie ou au caprice du soleil, transportant des passagers d’un point à un autre. Quand on est ainsi appelé à subvenir aux besoins d’une famille, des frères ou des sœurs ou même des parents, travailler pour que la famille mange, que les cadets et benjamins puissent aller à l’école, il n’y a plus de limite d’âges. On n’est pas alors surpris de voir des jeunes garçons de 15 ans et des hommes de 80 ans vous héler pour vous proposer leurs services de transport.
Après des kilomètres de courses dans la ville, il fallait encore faire le compte pour soustraire de la recette journalière le frais de location de la pousse pousse avant de rentrer. En effet, la plupart des tireurs de pousses d’Antsirabe ne sont pas propriétaires de leur moyen principal de travail. Selon les statistiques, seuls 2% de l’ensemble des tireurs ont leurs propres pousses.
Aussi, en partenariat avec la Commune Urbaine d’Antsirabe et la Région Vakinakaratra et avec la contribution financière des footballeurs Zidane et Ronaldo, le PNUD s’est –il tourné vers ces tireurs de pousse d’Antsirabe depuis 2007 afin de les soutenir à faire face aux pressions sociales, économiques et administratives vécues au quotidien et de leur offrir la possibilité d’un travail décent, productif et durable. L’objectif  du projet est l’amélioration des conditions de vie et de travail des tireurs de pousse pousse ainsi que sur l’accompagnement professionnel et social des familles bénéficiaires du projet.
L’idée était tout d’abord d’innover ce mode de transport pour promouvoir davantage la dignité humaine. Les techniciens ont mis en place un système de traction par bicyclette pour changer la seule force des bras des tireurs de pousse, d’où est né le cyclo-pousse. Dès lors, un vingtaine d’artisans ont pu créer et développer leur propre emploi de fabrication de cyclo-pousse à la suite de séries de formations dispensées par le projet appuyé par le PNUD. Grâce à cet appui, Antsirabe dispose d’un parc cyclo-pousse mis en place et opérationnel sous la forme d’une délégation de service public en régie. Aussi, la capacité de la Commune urbaine d’Antsirabe a –t -elle été renforcée dans la dynamisation des initiatives locales en matière de métiers décents basées sur les Droits de l’Homme, et aussi en matière de règlementation de mise en circulation, de formalisation et de professionnalisation du métier de Cyclo-pousseur.Une formation spéciale sur le code de la route a été même dispensée aux tireurs de pousse pour mieux régir la circulation des pousses en ville.
Un système de location vente a été également établi pour permettre au tireur de pousse de louer journellement son cyclopousse à raison de Ar 1500 (=0,75$). Mais au bout d’un an, il peut devenir propriétaire de son moyen de travail si auparavant il devait épargner Ar 1000 (=0,5$) par jour pour seulement louer une pousse pousse. C’est ainsi que 80 tireurs de pousse sont devenus des conducteurs-propriétaires de cyclo-pousse, dans le respect des Droits de l’Homme.
Du côté de la commune d’Ambohitsimanova, la localité d’origine des tireurs de pousse d’Antsirabe, des mesures d’accompagnement professionnel et social des familles des tireurs de pousse bénéficiaires du projet ont été également menées pour améliorer leur niveau de vie. Une structure locale de promotion de l’emploi y a été  mise en place et est maintenant opérationnelle. Les familles, particulièrement les femmes, ont été formées sur les filières porteuses et les métiers à développer dans la commune, notamment la riziculture intensive, les techniques de compostage, la vaccination du petit élevage, la culture de pommes de terre, ce, à travers des opérations phares de démonstration sur les activités génératrices de revenu dans des vitrines de production. Près de 150 emplois ont été alors créés et développés dans la commune, dont ceux des 36 femmes de tireurs de pousse pour qui la capacité a été renforcée dans des métiers ruraux générateurs de revenus.
Pour accompagner cette relance économique et sociale, un appui particulier à la Commune rurale d’Ambohitsimanova a été parallèlement apporté par le projet. Il concerne le conseil de la collectivité sur la recherche de partenariat dans la réalisation du FER (apport bénéficiaire), la formation sur le thème de la planification d’activités des responsables de la commune et la gestion administrative du staff de la commune; le recueil d’informations en matière de ristourne, de taxe et droit; et la dotation en fournitures de bureau de la commune et classement.
L’appropriation des actions par les autorités locales et par les bénéficiaires étaient d’une importance capitale pour la réussite de ce projet. En 2009, le défi était d’assurer l’accès aux services financiers à 300 autres tireurs de pousse convertis en conducteurs de cyclo-pousse, en partenariat avec la Coordination Nationale de la Microfinance et une institution financière locale, ainsi que de développer le partenariat avec les autres projets du Système des Nations Unies ou du Secteur privé pour avoir plus de complémentarité et de synergie d’actions possibles.

Recueilli sur le site du PNUD à Madagascar

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s