Madagascar : Un navire espagnol échappe à une attaque de pirates au large de Madagascar


MADRID (AFP) – 25.05.2010 11:23

Un navire de pêche espagnol, le thonier Campolibre Alai, a échappé mardi à une tentative d’assaut par des pirates présumés au large de Madagascar, non loin de l’île française de Mayotte, a annoncé son armateur.

voir_le_zoom : Carte de Madagascar
Carte de Madagascar

Un navire de pêche espagnol, le thonier Campolibre Alai, a échappé mardi à une tentative d’assaut par des pirates présumés au large de Madagascar, non loin de l’île française de Mayotte, a annoncé son armateur.

Un navire de pêche espagnol, le thonier Campolibre Alai, a échappé mardi à une tentative d’assaut par des pirates présumés au large de Madagascar, non loin de l’île française de Mayotte, a annoncé son armateur.

« Ce matin, notre navire thonier Campolibre Alai a été la cible d’une attaque pirate dans les eaux de Madagascar, à proximité des eaux françaises de Mayotte », a indiqué dans un communiqué l’entreprise de pêche Echebastar, basée à Bermeo, au Pays Basque (nord).

« Le navire a effectué des manoeuvres pour s’échapper et a pu sortir de la zone sans avoir à déplorer » de victimes, a indiqué la compagnie en soulignant que les « dispositifs de sécurité à bord » avaient « fonctionné correctement ».

Fin 2009, un thonier espagnol, l’Alakrana, et ses 36 membres d’équipage avaient été pris en otages pendant plus d’un mois au large des côtes somaliennes. Ils avaient finalement été libérés le 17 novembre contre le versement d’une rançon de quatre millions de dollars.

Depuis l’automne, les bateaux espagnols –qui ne bénéficiaient pas de la protection à bord de soldats, contrairement aux navires de pêche français–, disposent de la protection embarquée de gardes privés, dotés d’armes de guerre.

Le nombre d’attaques lancées par des pirates somaliens n’a pas vraiment diminué en dépit des dispositifs militaires déployés dans l’Océan Indien, dans la région du golfe d’Aden, qui visent surtout à protéger la marine marchande.

Actuellement, plus 400 marins sont les otages de pirates dans cette région, chiffre le plus élevé depuis que la piraterie somalienne s’est développée en 2007.

© 2010 AFP

Source : TV5 Monde

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s