Une vingtaine de disparus dans un naufrage


Baptisé Élisabeth, un cargo a sombré au large  d’Antalaha, lundi dans la soirée. Le cuisinier de ce bateau commercial  est jusqu’alors le seul survivant.

Catastrophe  maritime dans le district d’Anta­laha. Dans la soirée de lundi, aux  alentours de 20 heures,  un cargo, baptisé « Élisabeth » a coulé, au  large  de la commune rurale de Vinanivao, située dans la baie  d’Antongil, à 220 kilomètres de la ville d’Antalaha. Les autorités  maritimes indiquent, qu’ une vingtaine de personnes dont des enfants qui  allaient en vacances et quelques individus ,  invités à un mariage   n’ont plus donné signe de vie après ce drame. Jusqu’alors, le seul  rescapé est le cuisinier du cargo. « J’ai échappé à la mort en  m’accrochant à une  bouée de sauvetage », témoigne le survivant. Emporté à la dérive, il a  échoué sur la plage d’Ambo­dilaitra, dans la commune rurale de  Vinanivao, hier au petit matin.

Mauvais temps

Le rescapé était en hypothermie, lorsqu’il a été secouru de justesse. D’emblée, il a été admis dans un centre médical.
A  la lumière des premières enquêtes, le mauvais temps serait à l’origine  de cet accident. En racontant les scènes de cauchemar  qu’il a vécues,  le miraculé a mis en avant qu’une énorme vague s’est abattue sur  l’Elisabeth pour le faire chavirer. Du coup, le moteur s’est brusquement  arrêté. Au bout de quelques dizaines de minutes, le cargo s’est  retrouvé sous les eaux.

Les coordonnées géographiques précises où le  boutre a sombré, n’ont pas encore été déterminées. Hier, tôt dans la  matinée, un bateau  de la Société de Pêche de Sainte Marie (SPSM) a  passé au peigne fin l’endroit où l’Elisabeth a été localisé pour la  dernière fois. En fin d’après-midi, il a rejoint son port d’attache à  Vinanivao, sans retrouver ni corps ni survivants.

Deux pirogues à  moteur, dépêchés depuis Antalaha sont également venus à la rescousse,  mais en vain. De source émanant des autorités locales, une vedette  rapide va appareiller à Maroantsetra ce jour, pour rallier le lieu du  naufrage. Par ailleurs, d’autres renforts sont encore attendus.

Les  districts voisins, dont Maroantsetra, Mananara, Soanierana Ivongo, Sainte Marie et Toamasina ont mobilisé tous leurs actifs dans  les recherches, au même titre que celui d’Antalaha. Au moyen de radios  locales, ils ont sollicité la collaboration de la population dans les  opérations mises en œuvre.

L’Elisabeth effectuait  des liaisons entre  les villes du nord-est de Madagascar. Lors de sa dernière traversée, il  a levé l’ancre de Toamasina.

Seth Andriamarohasina
Mercredi 28 decembre 2011
http://www.lexpressmada.com/antalaha-madagascar/30452-une-8200-vingtaine-8200-de-8200-disparus-8200-dans-8200-un-8200-naufrage.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s