Air Madagascar : vive polémique autour de l’acquisition de deux Airbus


Air Madagascar : vive polémique autour de l’acquisition de deux Airbus

Boeing 767-3Y0/ER – 5R-MFJ de Air Madagascar (Archive) L’acquisition des deux Airbus par la compagnie nationale malgache, Air Madagascar, dont l’ un des avions est arrivé dans la grande île jeudi matin selon le communiqué de la cette entité elle-même, crée une vive polémique parmi les observateurs économiques et le personnel même de la compagnie nationale.Selon le directeur général d’Air Madagascar, Hugues Ratsiferana, l’offre d’Air France sur les avions Airbus 340-300 reste dans le contexte actuel de crise le meilleur choix et le plus approprié aux besoins et moyens de la compagnie nationale malgache car il est le moins cher parmi toutes les offres reçues.

Sur le plan technique, par rapport aux Boeing proposés, les deux Airbus 340-300 marque un plus dans les capacités de sièges et en dépenses de kérosène, ce qui compte beaucoup pour une compagnie qui veut se démarquer dans son secteur, a indiqué Hugues Ratsiferana.

Il s’agit en fait des 275 sièges dont 30 en classe Affaires, 21 en Premium et 224 en économique. Pour la consommation, ces Airbus qui sont des quadriréacteurs, consomment moins de carburant qu’un Boeing 777-200 qui sont des biréacteurs, selon les explications techniques de Hugues Ratsiferana.

Ce dernier a même comparé « qu’un passager sur Airbus 340-300 coûterait sur la ligne Antananarivo-Paris 250 Kg de carburant contre 290 Kg sur un Boeing B777-200 et 260 Kg sur un B767-200 ». Hugues Ratsiferana a même faitre marquer qu’au départ d’ Antananarivo, une augmentation de 12 % en la capacité de frets et de sièges sera gagnée par la compagnie et 25 % au départ de Paris ou d’un aéroport européen avec l’utilisation de ces avions.

En terme financier, « ces avions seront loués auprès d’Air France et deviendrons la propriété de la compagnie nationale au bout de six mois », a précisé le directeur général. De sources indiscrètes, Air Madagascar devrait verser à Air France pour les deux Airbus, 950.000 euros par mois pendant six ans. Les détails de l’investissement et du contrat reste toutefois « confidentiel » pour le personnel d’Air Madagascar et pour tout le public.

D’aprèsles observateurs, l’acquisition de ces Airbus marque déjà la fin de la compagnie nationale Air Madagascar dont le personnel de bord tant les pilotes que les commerciaux ont déjà acquis les repères de la firme américain Boeing. Pour le moment et pendant les trois prochains mois, les équipages d’Air France piloteront les deux Airbus, le temps pour Air Madagascar de former son personnel, a-t-on appris.

En ce qui concerne les appareils, ces Airbus sont vieux de 14 ans (leur année de sortie étant de 1998 pour le premier qui est déjà arrivé jeudi matin et 2000 pour le prochain prévu arriver le 26 juin prochain) et la durée de vie est courte et qui plus est, la fabrication de l’A340 a été arrêtée, a indiqué un employé de la compagnie nationale qui voulait garder l’anonymat.

Air France a déjà abandonné ces avions car ils sont chers à exploiter et en contrepartie, Air Madagascar a donné ses potentiels dont sur tout l’axe Europe-Océan Indien qui est très prisé par les touristes européens, se désole encore notre source.

En ce qui concerne la consommation, ces quadriréacteurs, contrairement à l’explication du directeur général de la compagnie, ne sont pas très économes en terme de kérosène, et c’est l’une des raisons pour laquelle, Airbus a décidé de mettre fin à la construction de l’A340, a indiqué notre source.

Cet employé de Air Madagascar a expliqué que les compagnies préfèrent acheter le Boeing 777 qui a la même capacité que l’A340, et en 20 ans, le premier a vendu 1295 avions alors que le second est de 377 pour ce problème de consommation de carburant.

Ainsi, notre source indique que l’arrivée de ces Airbus engendre, du côté du personnel malgache, une fois de plus, un coût supplémentaire étant donné qu’une réorganisation du département de la maintenance et industriel ainsi que toute la chaîne logistique pour s’adapter au système d’Airbus sont nécessaires.

Notons que c’est le président de la transition malgache, Andry Rajoelina lui-même, qui a promis l’acquisition de ces avions pour la compagnie malgache, et a inauguré le vol préliminaire jeudi matin.

 

http://www.afriscoop.net/journal/spip.php?article5338

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s