#Madagascar : CARBURANT – Les pétroliers lancent un SOS


Les pétroliers attendent la solution pérenne à leur problème depuis l’année dernière. (Photo : Archives)

Les acteurs pétroliers aval indiquent être dans le rouge. Les responsables étatiques sont sollicités.

Faut-il s’attendre à une nouvelle hausse du prix à la pompe Les pétroliers ont en effet demandé une réunion urgente avec les responsables de leur secteur. Un haut responsable d’une compagnie pétrolière indique que la requête a été déposée vers la fin de la semaine dernière. Cette même source indique que cette demande est due à la détérioration du secteur.
« Notre bilan du premier trimestre a fait état de Ar 50 milliards de perte. Nous avons ainsi atteint le tiers de celle de l’année dernière qui a été de Ar 150 milliards », indique la même source. « L’État nous aide, mais malheureusement ce ne sont que des solutions pommades », poursuit le responsable.


Solution à long terme

Ce soutien de l’État se présente sous plusieurs forme, mais il peut aussi être considéré comme une sorte de remboursement de dette. En effet, le ministre des Finances et du budget, Hery Rajaonari­mampianina explique que l’État doit de l’argent aux pétroliers. Mais comme ces derniers indiquent avoir des difficultés à payer les frais de douanes ou les taxes diverses, ils n’en paient qu’une partie.
« L’État leur doit encore beaucoup. La partie non payée par les pétroliers est ainsi soutirée de ce qu’on leur doit », indique le patron du ministère des Finances et du budget. Interrogé sur la possibilité de hausse du prix à la pompe, la réaction de Hery Rajaonari­mampianina, laisse comprendre que cette option ne peut être choisie en ce moment. Une idée qui n’est pas partagée par les pétroliers.

« Nous sommes face à une dégradation importante de la situation du secteur pétrolier aval. Chaque mois, on doit envoyer une lettre à la banque et on gère bateau par bateau », explique toujours le même responsable. Toutefois, chaque problème annoncé semble avoir été résolu à court terme jusque là, ce qui explique encore la suffisance du stock. Quant au maintien du prix à la pompe, le ministère des Hydrocarbures rapporte que la partie étatique et les pétroliers se sont convenus de ne pas prendre une initiative unilatérale. Toute décision concernant le prix à la pompe doit ainsi être le fruit d’une consensualité.

Judicaëlle Saraléa

Jeudi 10 mai 2012

http://www.lexpressmada.com/carburant-madagascar/34351-les-petroliers-lancent-un-sos.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s