#Madagascar – Carburant : polémique sur les nouvelles spécificat ions du gas-oil


Les opérateurs économiques réunis dans le groupement pétrolier de Madagascar (GPM) se plaignent des décisions arbitraires prises par le ministre des Hydrocarbures sur le gas-oil. Ces arrêtés et décisions somment non seulement le changement de caractéristiques du gas-oil à importer mais surtout fixent les délais à respecter pour l’importation, et l’arrêt de la commercialisation de l’ancien gas-oil.

Un arrêté portant le n°4865/2012 du 03 mai 2012 par le ministère des Hydrocarbures, conforté par un nouveau portant le n°8583 stipule entre autres des modifications des caractéristiques du gas-oil qui sera commercialisé prochainement au niveau du marché national. Face à cela, l’ensemble des opérateurs pétroliers, réuni autour du groupement pétrolier de Madagascar a maintes fois réitéré que la modification des caractéristiques du gas-oil (GO) conduirait sans nul doute à une augmentation des coûts qui logiquement sera répercutée sur le coût à la pompe, et ce, à partir des premières importations.

Le 24 mai 2012, une décision portant le n°004/2012 émanant du ministère des Hydrocarbures apporte davantage de précisions sur l’interdiction d’importation du gas-oil à 5000ppm. D’après celui-ci, cette interdiction prendra effet à partir du 1er août 2012. Quant à l’autorisation de cette commercialisation, toujours par cette même décision, elle est autorisée jusqu’au 30 novembre de cette année. A partir du 1er décembre donc, la commercialisation du gas-oil à 5000 ppm sera prohibée.

Face à ces décisions jugées arbitraires, car seule la station Galana importe ce type de gas-oil aux nouvelles spécificités, les autres opérateurs pétroliers réagissent et se manifestent. L’importation de ce nouveau gas-oil dont la quantité de soufre a régressé, allant de 5000 à 500, ne peut qu’induire à une augmentation du prix. Il est ainsi normal que les opérateurs veuillent que les prix à la pompe évoluent avec une longueur d’avance par rapport à l’introduction de ce nouveau GO, prenant en compte le surcoût du changement de caractéristiques.

Par ailleurs, par rapport aux dates fixées pour les délais, ils suggèrent que chaque distributeur intègre librement et de façon indépendante l’impact de ce surcoût sur sa politique commerciale selon le calendrier de son choix.

Ce genre de décisions doit s’accompagner de mesures plus soutenues de la part de l’Etat car la vie de la population en dépend, pour ne parler que de l’énergie qui a déjà du mal à régler ses arriérés, ou encore du secteur du transport qui menace d’augmenter les frais de transport. Beaucoup de secteurs subiront les impacts de ce surcoût comme l’acheminement des produits de la campagne,…

Ainsi, les opérateurs espèrent la sortie prochaine d’un arrêté modificatif suite au consensus trouvé sur l’ensemble des nouvelles caractéristiques et donnant un délai raisonnable aux distributeurs pour du GO 500 ppm.

Tsiry Andrianina

http://www.newsmada.com/carburant-polemique-sur-les-nouvelles-specifications-du-gas-oil/

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s