#Madagascar – Galana : l’attitude étrange du Ministre des hydroc arbures Marcel Bernard


À la fin du mois de mai et malgré la pression du groupement des pétroliers de Madagascar (GPM), le ministre des hydrocarbures, Marcel Bernard, n’a pas annulé mais a seulement repoussé de trois mois la date d’interdiction d’importation et de commercialisation du gasoil à 5000 ppm.

Il sera donc prohibé à partir du 1er décembre 2012 pour répondre au souhait de la société Galana qui ne pouvait plus importer que du gasoil à 500 ppm et souhaitait imposer à tous ses concurrents ses propres contraintes d’approvisionnement. Le surcoût à l’achat étant estimé à 30 dollars la tonne, les observateurs s’attendent à une augmentation mécanique et inexorable du prix du gasoil à la pompe.

Ikbal Rahim, actionnaire majoritaire de Galana, et son collaborateur Manoj Ramdim ont finalement eu gain de cause dans la partie de lobby qui se joue contre leurs concurrents depuis quelques mois. Il faut dire que débarrassé de son ancien associé Azad Hiridjee après lui avoir acheté ses parts dans Galana Distribution (GDP) et Galana Raffinerie (GRT) pour environ quarante millions de dollars, Ikbal Rahim se doit de rentabiliser son investissement. A tel point, il n’y a pas de petites économies, que les indemnités de fonction de tous les administrateurs ont été annulées à la dernière assemblée générale, à part celles réduites des représentants de l’Etat. ( Il ne pouvait pas non plus se mettre à dos le dernier bloc d’actionnaire). D’autant que ses réserves financières étant entamées par son dernier achat et l’environnement économique et politique étant aussi mouvant, le projet d’augmentation de capital pour diluer les parts de l’Etat Malgache et prendre le contrôle absolu des deux compagnies a été reporté aux calendes grecques.

Le combat qui a opposé les deux camps a duré des mois et a défrayé la chronique sociale, judiciaire et politique, chacun se prévalant du soutien des plus hautes autorités. Le monde judiciaire, bénéficiaire des incitations des uns et des autres, a profité de la manne financière que les dizaines de procédures ont généré.

Et il semble que le dernier à profiter de cette générosité soit le ministre des hydrocarbures dont la décision est en opposition totale avec celle préconisée par le Président de la Transition, les transporteurs et l’ensemble des opérateurs économiques dont la Jirama. Cette dernière ne voyant pas d’un bon oeil un surcoût lié à la qualité du gasoil alors que l’augmentation des prix de l’électricité a été suspendue. Tout ceci rend donc suspect l’attitude et l’insistance du ministre concerné dont les liens sont de longue date avec les dirigeants de Galana. Ses confrères considérant même au vu des montants ridicules qui circulent sous cape que la fonction même de ministre a été dévalorisée (sic).

http://www.newsmada.com/galana-lattitude-etrange-du-ministre-des-hydrocarbures-marcel-bernard/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s