#Madagascar : Port de Toamasina : Une vingtaine d’opérateurs inculpés de vol de conteneurs


Des employés au sein du port de Toamasina : des douaniers, des transitaires, des salariés, compagnies maritimes, telles sont entre autres les personnes inculpées dans les affaires de trafic de marchandises conteneurisées. Elles étaient une vingtaine à être auditionnées auprès du service des enquêtes préliminaires. Les enquêteurs ont mis deux mois pour venir à bout du réseau de trafiquants. La Chambre de Commerce et d’Industrie d’Atsinanana a déposé une plainte pour vol de marchandises sur une vingtaine de conteneurs. De l’huile raffinée, des chaussures et du goudron ont en général fait l’objet du trafic. Ces derniers ont été vidés bien avant le transfert au magasin de la CCI d’Atsinanana. Les importateurs ne les ont pas récupérés après les quinze jours de franchise. La première surprise vient du fait que le plomb d’origine est remplacé par un autre plomb acheté localement. C’est ainsi que des vendeurs de plomb sont inculpés dans l’affaire. Les manutentionnaires du conteneur sont montrés du doigt pour avoir déchargé les marchandises. Des compagnies maritimes ont même soutenu le réseau. Des morceaux de cailloux ou des verres brisés sont par la suite éparpillés dans le conteneur. Des révélations nous ont permis de savoir que le transfert de marchandises s’est opéré au sein du port même dans un endroit où le service des douanes n’a pas accès. Le transport ferroviaire est par la suite choisi pour expédier le nouveau conteneur. Ce moyen de transport n’est pas touché par le passage au scanner. Néanmoins certains douaniers ont participé au trafic pour prêter main forte aux transitaires participants dans le réseau. Des opérateurs portuaires en ont ainsi ra-le-bol qu’une plainte est déposée auprès du tribunal de commerce de Toamasina. Outre le vol de marchandises, la violation du code des douanes est aussi attaquée en justice. On évalue à plus d’une centaine de milliards d’Ariary ces derniers temps le manque à gagner pour la caisse de l’Etat. Le nouvel acquéreur des marchandises ne paie ni le frais de magasinage ni le cargo charge. Après deux mois d’enquête approfondie, cette affaire de trafic de marchandises conteneurisées sera différée au parquet cette semaine. Une affaire qui retient toute l’attention des exploitants portuaires.

Jean-Claude STEVE

http://www.midi-madagasikara.mg/index.php/component/content/article/8-faits-divers/5149-port-de-toamasina–

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s