#Madagascar : Circulation dans le Lac Alaotra: Entre bicyclettes taxi et Kubotas taxi !


Pour le visiteur qui met les pieds pour la première fois à Ambatondrazaka, ou qui n’y est plus venu depuis longtemps, un spectacle sidère : les bicyclettes, les motos et les Kubotas (marque répandue de motoculteurs) qui font office de taxis et de camionnettes et autres pick-up remplissent les rues, et jusque dans les communes et districts environnants !

1600 motoculteurs existent dans les trois districts bordant le Lac Alaotra, selon Haingo Rakotomaharo, directeur régional de la Communication dans l’Alaotra Mangoro. Si la majorité de ces machines descend dans les milliers d’hectares de rizières à la tombée des pluies, une partie ne le fait jamais : leurs propriétaires les ont achetées pour environ 25 millions de francs juste pour le transport de passagers, de marchandises et de produits agricoles et aussi de matériaux de construction. Les membres de la coopérative Fimpafimo, qui regroupe 40 motoculteurs de marque Kubota et autres, réclament 40 000 francs par trajet de marchandises. Les assurances sont de 70 000 francs annuels, et la vignette de 25 000 francs par an. Le propriétaire, lui, empoche journellement 100 000 francs par engin. Le surcharge semble toléré, si on en juge certains chargements, qui font plusieurs fois le volume du motoculteur et de sa remorque. Un problème pour ces transporteurs insolites : on ne leur délivre qu’une police d’assurances couvrant un seul passager : le conducteur. Or, le propriétaire des marchandises, mais aussi au moins deux dockers convoient souvent ces dernières.

En cas d’accident, les assurances réclameraient un permis de conduire, alors que le conducteur ne détient qu’une simple attestation de conduite, délivrée par le Dren (direction régionale de l’enseignement), et aussi le lycée technique et les deux autoécoles locaux. Les motos qui font usage de taxis sont, elles, reconnaissables à leur plaque jaune à l’arrière, sur laquelle est inscrit le mot taxi. En principe, les motards devraient arborer un badge spécifique mais personne ne le fait. Ramarolahy Marcel, président de la coopérative Speed et Jimmy, un des motards, racontent qu’ils ont commencé en 2002 avec 25 motocyclettes. Actuellement, ce chiffre est monté à 300 motos, réparties dans 9 coopératives. Les courses se négocient entre 2500 et 3000 francs. Le versement au propriétaire est de 25 000 francs par jour, le droit de stationnement à verser à la commune de 300 Ariary par jour, et la patente de 20 000 Ariary par an. Une course à l’extérieur de la ville, d’Ambatondrazaka à Didy par exemple (45 km), coûte de 200 à 250 000 francs. « Je peux affirmer que nous gagnons bien notre vie », affirme Jimmy le motard.

Entre ces deux moyens de locomotion tarifés, la bicyclette trouve sa place. Chaque passager est transporté sur un épais coussin derrière le cycliste, comme un petit enfant. Des centaines d’hommes vivent des bicyclettes taxis.

Taxis Kubotas, motos taxis et bicyclettes taxis sont partout, à Ambatondrazaka comme dans d’autres villes à l’instar de Tanambe et Amparafaravola. Lors de notre passage dans ces localités le week-end dernier, on nous a même susurré que les cortèges nuptiaux sont là-bas composés de dizaines de motoculteurs ! Une prospérité qui fait le malheur des taxis et autres camionnettes, qui ont quasiment disparu du paysage !

Bernard S.

Mardi, 09 Octobre 2012

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=26196:circulation-dans-le-lac-alaotra-entre-bicyclettes-taxi-et-kubotas-taxi-&catid=45:newsflash&Itemid=58

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s