#Madagascar : Consommation de carburant : niveau du stock en dessous du minimum


Le niveau du stock des hautes terres se trouve dans une situation inquiétante depuis le deuxième semestre 2011. Si la situation perdure, on risque de faire face à une rupture de stock.

En dessous de 21 jours, tel est le seuil actuel du stock en produits pétroliers, surtout pour la circonscription d’Antananarivo. D’après l’office malgache des Hydrocarbures (OMH), le niveau des stocks n’a cessé de régresser et n’est pas prêt de se rétablir. Si auparavant, ce niveau était entre 50.000 et 60.000 m3, aujourd’hui, il ne se situe plus qu’entre 30.000 et 20.000 m3 au niveau du terminal Toamasina. La situation actuelle est telle que les stocks sont appelés de plus en plus souvent à satisfaire les besoins du marché non couverts par les importations. L’équilibre de la balance entre l’approvisionnement, le marché et les stocks est tout simplement perturbé.

En cause, la perturbation qui se produit au niveau des importations. Depuis quelques mois, la fréquence de celles-ci est devenue irrégulière, situation d’autant plus accentuée par les volumes qui changent tous les mois. Ajouté à cela, un nouveau système de dédouanement est appliqué sur les produits importés, accentuant ainsi la situation d’importation et retardant la mise à disposition des produits. C’est en fait un changement de la fréquence des importations, mais également de la consommation.

Les transferts des produits sont non seulement en retard mais leurs volumes sont également limités au strict nécessaire pour satisfaire les besoins immédiats du marché, et malheureusement sans remonter le niveau des stocks.

Par ailleurs, après le premier trimestre de cette année, les distributeurs ont opté pour un nouveau mode d’importation. Ils ont ainsi délaissé le système de cargaisons groupées pour importer séparément. Cela a pour première conséquence de troubler les stocks vers un niveau convenable qui puisse assurer une sécurité sur les approvisionnements.

Cependant, en comparaison de l’approvisionnement en carburant sur les zones côtières, ce sont surtout les dépôts vers les hautes terres qui sont les plus touchés par cette insuffisance au niveau des stocks. Effectivement, les niveaux des stocks au sein des dépôts acheminés par voie terrestre, spécialement les hautes terres sont peu assurés.

Si le niveau de stock règlementaire n’est pas respecté d’ici peu surtout à l’approche des pluies, cette insuffisance risque de nuire à la population et surtout à l’économie, avec la pénurie au niveau des stations. Il serait temps que chaque distributeur se mette à rétablir l’équilibre.

Ravo F.

http://www.newsmada.com/index.php/la-une/67-consommation-de-carburant-niveau-du-stock-en-dessous-du-minimum

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s