#Madagascar – Le petrole malgache : objet des convoitises de Total La Réunion


La production d’huile lourde dans la région de Morondava (secteur de Tsimiroro), gérée par les compagnies Total et Madagascar Oil intéresse vivement les Réunionnais actuellement. Alors que les puits de pétrole malgaches pourraient produire dans les 10 ans à venir près de 150 000 barils par jour, les perspectives en production sont très intéressantes pour les deux sociétés en charge de l’exploitation de ces puits.

C’est d’ailleurs pour cette raison que Total La Réunion suit actuellement de près l’évolution de ces sites. En effet, La Réunion est alimentée depuis Singapour, une alimentation onéreuse du fait de l’éloignement. De ce fait, le pétrole malgache pourrait alimenter cette île voisine dans l’avenir, si l’investissement pour les compagnies pétrolières s’annonce intéressant, a affirmé récemment le directeur de Total La Réunion, Eric Le Blevec. D’autant que la découverte de nouvelles ressources permet de jouer sur les prix. Toutefois, la construction d’une raffinerie reste encore un investissement gigantesque, beaucoup reste encore à faire pour les investisseurs dans la Grande Ile.

Quoi qu’il en soit, les potentiels de l’Ile ne sont pas négligeables. Selon une étude menée par l’United States Geological Survey (USGS) publiée en mai dernier, le canal du Mozambique (situé entre le Mozambique et Madagascar) est une « prochaine mer du Nord en puissance » et les réserves en pétrole, qui s’y accumulent, sont très importantes. Plus d’une quinzaine de firmes internationales, s’activent déjà sur ce terrain.

L’Afrique de l’Est devient une nouvelle frontière de l’or noir. La région a été évoquée cette année lors de l’International Oil Summit. Dans cette vaste région, le Soudan a fait figure de pionnier, avec les premiers barils produits à la fin des années 1990 (486000 barils par jour en 2011). Plus au sud, les découvertes se sont succédé au cours des toutes dernières années. A commencer par l’Ouganda qui recèle d’un milliard de barils de réserve. Total et le Chinois Sinopec ont rejoint Tullow pour développer les champs ougandais en partageant l’investissement, les risques et un jour, les bénéfices. En pointe dans l’exploration de la région, la société indépendante Tullow fondée il y a vingt-cinq ans par un Irlandais. Les gisements prometteurs s’étendent jusqu’en Ethiopie. Plus au sud encore, le Mozambique détient d’importantes réserves de gaz.

Écrit par Reflet

Vendredi, 02 Novembre 2012

http://www.newsmada.com/index.php/component/content/article/14-derniers-actus/1492-le-petrole-malgache-objet-des-convoitises-de-total-la-reunion

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s