#Madagascar : Frais de taxi-be dans la Capitale – Guerre déclarée entre Uctu et Ucts


Depuis le 1er novembre dernier, les usagers des « Taxi-be » dans la Capitale se doivent de payer à 400 Ariary le trajet, au lieu de 300 ariary comme auparavant, mais la messe n’est pas encore dite. Entre l’Uctu et l’Ucts, deux syndicats de transporteurs, la guerre est déclarée et le Gouvernement ne cesse de proposer des solutions afin de revenir à l’ancien tarif.

Hier a également lieu une rencontre entre d’une part les représentants du Gouvernement, à savoir le ministre des Transports, Benjamina Ramanantsoa, celui des Finances et du Budget, Hery Rajaonarimampianina, celui des Hydrocarbures, Marcel Bernard et les transporteurs de l’Uctu, Ucts confondus. Le ton est monté d’un cran entre ces deux coopératives. L’Uctu ou Union des coopératives de transport urbain tente de garder le prix à 400 Ariary, initiative que les membres en son sein ont prise le 1er novembre dernier, alors que les transporteurs au sein de l’Union des coopératives de transport suburbain réclament l’extension de leurs trajets jusque dans la Capitale et se montrent prêts à desservir la ville d’Antananarivo et ses environs avec l’ancien tarif de 300 ariary, ceci au grand bonheur des usagers qui payent déjà un très lourd tribut à la crise actuelle.
D’après les explications du ministre des Transports, « outre le programme Astuce pour améliorer les revenus de ces transporteurs, le Gouvernement propose l’exonération de taxes pour le compte de l’année 2012 à ces derniers. L’idée d’afficher le prix de carburants à deux vitesses est également lancée pour accorder un prix préférentiel à ces transporteurs ».

Menace de grève

Par ailleurs, « les membres de l’Uctu ne pensent qu’à leurs propres intérêts. Pourquoi ne pas accepter la libre concurrence et laisser ceux qui acceptent de desservir avec un tarif de 300 ariary travailler aux côtés de ceux qui maintiennent les 400 ariary », a fait savoir un des membres de l’Ucts. Et comme la réponse du berger à la bergère, l’Uctu a taxé d’intrusion l’initiative de l’Ucts, tout en accusant le Gouvernement de ne pas considérer leur cas, alors qu’ils n’ont pas caché leur cri de détresse depuis 6 mois déjà. L’Ucts prévoit de s’introduire dans la Capitale ce jour, mais les démarches nécessaires pourraient tarder leur initiative. De son côté, l’Uctu menace de faire la grève, « si d’aventure l’Ucts ose empiéter sur nos plates-bandes ». Après tout, ce ne sont pas les usagers qui seront victimes des jours de grève qui risquent de faire boomerang à ces transporteurs de l’Uctu, en laissant le champ libre à leurs collègues de l’Ucts.
Quelques représentants des usagers ont assisté à la réunion d’hier, mais restent de simples témoins des altercations entre les deux camps de ces transporteurs, tout en espérant la nouvelle baisse du tarif. Ainsi, la semaine prochaine risque de s’ouvrir sur de vive tensions dans la rue de la Capitale. A suivre.

Corinne R.

Novembre 2012

http://www.laverite-mada.com/index.php?option=com_content&view=article&id=695:frais-de-taxi-be-dans-la-capitale-guerre-declaree-entre-uctu-et-ucts&catid=1:politique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s