#Madagascar : Randonnée mortelle de motos de course


Les témoins oculaires dénoncent une imprudence dans cet accident.

Piquant à toute vitesse, une Kawasaki grosse cylindrée a torpillé une Peugeot 405. Mort tragique pour un jeune homme de dix-neuf ans qui tenait le guidon de la moto de course.

Mort à grande vitesse au By Pass, hier. Lancée comme une torpille, une moto de course a percuté de plein fouet une Peugeot 405. Âgé de dix-neuf ans, le jeune homme qui tenait le guidon de cette Kawasaki Ninja de 600 cm3 n’a pas survécu. De source émanant de l’hôpital Joseph Ravoahangy Andria­navalona, il a suc­combé à un violent choc à la tête et à des fractures de la jambe. Ce drame est survenu sur un tronçon de ligne droite, à la hauteur d’Anka­dindra­tombo, hier après-midi aux alentours de 16 heures. Selon les informations recueillies sur place, le défunt effectuait une randonnée avec des passionnés de grosses-cylindrées lorsque la mort l’a happé. Ils étaient plusieurs à rouler à toute vitesse en direction d’Ambohimangakely avant que le pire ne survienne.

Des témoins oculaires indiquent que la Peugeot 405 impliquée dans cet accident meurtrier roulait devant la moto de course, lorsque celle-ci l’a doublée. La berline se serait brusquement déportée vers la gauche. du coup, la Kawasaki Ninja a torpillé, à vive allure, son flanc gauche.

Plongeon

Après la forte collision, la deux-roues a, de visu, exécuté un tête-à-queue, avant de terminer sa course en pleine chaussée.

Éjecté de son engin, le motard s’est, pour sa part, violemment cogné contre l’asphalte. Agonisant, le jeune homme était dans un état presque végétatif lorsque ses compagnons l’ont embarqué à bord d’une BMW. En un éclair, le bolide a fait demi-tour pour le conduire d’urgence à l’hôpital d’Ampefi­loha. Le sort du jeune motard semblait, déjà incertain à ce moment-là. Ses amis ont hésité à lui ôter son casque. Bouleversés, certains ont sangloté durant ce sauvetage. Une pareille am­biance sépulcrale planait dans la BMW d’évacuation. Sous le choc, le chauffeur de la voiture allemande tenait le volant, les larmes aux yeux.

La Kawasaki pulvérisée gisait sur la route avec le siège arraché et le réservoir réduit en amas de ferrailles après avoir déboulé. La Peugeot 405 heurté par l’engin de mort a, pour sa part fait une sortie de route. Elle a fait un plongeon par dessus un ravin pour se retrou­ver dans des rizières. Le chauffeur a eu plus de peur que de mal.

Seth Andriamarohasina

Lundi 18 mars 2013

http://www.lexpressmada.com/by-pass-madagascar/41802-randonnee-mortelle-de-motos-de-course.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s