L’informatique s’introduit en milieu rural


L’ONG Lalana continue à tracer les routes pour le développement. Depuis sa création en 1998, l’organisation a voulu apporter sa contribution pour instaurer un processus de développement durable dans le monde rural. Ayant tiré des leçons et des expériences de ces 15 années d’existence, Lalana a adopté une nouvelle stratégie de développement en choisissant de s’implanter dans les Districts pour y mener des initiatives de renforcement de capacité des citoyens et de leurs dirigeants.  Avec ses partenaires, elle a organisé des stages d’initiation en informatique dans les Communes rurales qui ont difficilement accès aux formations techniques.

Ce sont les Communes du District de Manjakandriana qui bénéficient de cette initiative. Le District a été choisi au vu des résultats de l’action de responsabilisation sociale que l’ONG Lalana y avait mené durant les deux dernières années, à travers le Projet Ecole de Citoyenneté, cofinancé par l’Union Européenne et l’ONG Lalana.

La série de formations a  commencé avec la Commune Rurale d’Alarobia, et visitera ensuite les Communes de Carion, d’Ankazodandy et  d’Ambatomena.  Elle cible particulièrement les débutants. Des agriculteurs, des couturières, des membres du personnel de la Mairie, des artisans ou de nouveaux bacheliers ont assisté à la première séance tenue au mois de Juin dans la salle de réunion de la mairie d’Alarobia. Ils ont entre 19 et 73 ans. Ces stagiaires ont  affirmé qu’ils étaient ravis de consacrer du temps à apprendre et  ne pas se sentir décalé par rapport aux nouvelles technologies. Razafindrakoto Edmond, adjoint au maire, est enchanté : «Maintenant, je peux travailler plus rapidement. Il est temps de laisser ma vieille machine à écrire». Rakotoarisoa Felana, a eu son bacc depuis deux ans. Cet atelier témoigne-t-elle «lui permettra d’avoir plus de chance dans la recherche d’emplois». Tandis que Razafimamonjy Lantoarisoa, couturière, ne perdra plus de temps en faisant ses comptes.

Ratsima Harinjato, l’un des formateurs, était étonné de la faculté des participants à  acquérir rapidement en une seule séance, les notions de base du traitement de texte et du tableur. Ils ont tous parvenu à transcrire correctement les paroles de l’hymne national sur Word et à faire de petits calculs de comptabilité sur Excel. La manipulation de la souris a par contre désorienté quelques participants.   
 
Développée avec l’appui de l’association Initiative Madagascar, l’AFCEPF-Paris,  le Consulat de Monaco et les Communes elles- même, cette formation itinérante s’inscrit dans une action plus large de développement que l’ONG Lalana envisage de mener dans le District. Cette première session de formation permettra d’orienter la suite de l’initiative et d’identifier la possibilité d’élargir la portée des formations.

Madame Ramiaranjatovo Mamonjisoa Volatiana, Maire de la Commune d’Alarobia a émis son souhait de poursuivre le projet car ce genre d’opportunités de formation est très rare en milieu rural. Elle promet que la Commune continuera à apporter sa contribution pour la logistique d’accueil des formations. Et ce genre de dynamisme affiché par les Communes permettra surement à l’initiative de se perpétuer. En souhaitant que les autres Communes suivront.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s