CUA: suppression des parkings réservés à Antananarivo


Après la mise en place des horodateurs, la Commune Urbaine d’Antananarivo vient de supprimer aussi tous les parkings réservés à Antananarivo. Toutes les autorisations délivrées aux particuliers et aux sociétés pour ces stationnements privés ne sont plus valables.

A peine annoncée, la décision crée déjà la polémique sur Facebook. Beaucoup jugent cette décision comme abusive. En effet, suite à la collaboration de la Commune Urbaine d’Antananarivo avec la société Easy Park, sur la gestion des parkings, chaque voiture doit payer 500 Ar par heure, pour pouvoir stationner dans le centre-ville, comme à Analakely et Tsaralalàna.

Ainsi, après la suppression des parkings privés, tous les propriétaires de véhicules doivent payer leur droit de parking. Si un conducteur décide donc de rester pendant six heures à un emplacement à Analakely, il devra payer 3 000 Ariary à la Commune Urbaine d’Antananarivo, soit 500 Ariary X 6.

La pilule est surtout dure à avaler pour les employés dont les sociétés n’ont pas leur propre parking. Suite à ces décisions de la CUA, ils risquent de payer jusqu’à 8 voire 10 heures de droit de parking tous les jours.

Néanmoins, il y a l’offre en abonnement annuel qui sera de 750 000 Ar par an, soit 62 500 Ar par mois. Quant aux PASS journée, pour les véhicules qui stationnent pour des conventions, des séminaires, le tarif sera de 7 000 Ar par jour.

D’ici peu, la CUA appliquera les sanctions à tous ceux qui persistent à maintenir leur parking privé, avec des marquages au sol ou avec des plaques portant la mention « Parking réservé », et même avec des blocs de pierre ou des chaises. Des amendes sont prévues et leur montant sera très élevé.

Un automobiliste risque de payer 12 000 Ar pour le non-respect des règles de parking, 35 000 Ar pour le stationnement gênant ou la pose de barrière illicite, 120 000 Ar pour le stationnement sur un emplacement pour livraison ou handicapé et 130 000 Ar pour les stationnements dangereux ou les parkings des taxis.

Grâce à cette organisation, il sera plus facile pour beaucoup d’automobilistes, de passage dans le centre-ville, de trouver des places de parking. Mais ce mardi matin, Lalatiana Ravololomanana, conseillère municipale à Antananarivo a remis en cause le contrat de partenariat entre la CUA et la société Easy Park, concernant justement la gestion des parkings dans la Capitale. Elle exige que le dossier soit renvoyé devant le conseil municipal, pour être à nouveau débattu…

Alex

Source : Moov | Premier portail Internet de Madagascar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s