Réseau routier : le Nord du pays, toujours enclavé. Le kilo de riz se négocie à 2 000 ariary, celui de la pomme de terre à 3 500 ariary, et le kilo de viande à 10 000 ariary.


Le réseau routier sur tout le territoire national continue à se dégrader en cette saison de fortes pluies. Lors d’une brève période sèche, certaines localités enclavées ont de nouveau été accessibles, mais cela n’est que de courte durée, à en croire les usagers des voies routières. D’autres routes comme dans la partie nord de l’île restent impraticables. Sur la RN5A, l’axe Vohémar-Sambava est de nouveau praticable après que la pluie a cessé de tomber pendant quelques jours. Mais les usagers de cette route craignent toujours la coupure du pont d’Antsahambovo dès que les intempéries reviennent, vu le niveau très bas de cette infrastructure par rapport à la rivière. En effet, les autorités n’ont pu effectuer que les travaux d’urgence pour la réparation de ce pont. Sur la RN6, le tronçon de 162 km reliant Vohémar et Ambilobe reste coupé. Selon les informations reçues sur les lieux, seuls les deux-roues peuvent l’emprunter et les tarifs de transport sont hors de prix, cela varie entre

Source : Réseau routier : le Nord du pays, toujours enclavé NewsMada | NewsMada