RN 2 bientôt aménagée


RN2

Le gouvernement japonais engage le projet Tatom pour revisiter la RN2. Un pré-requis au projet d’agrandissement du port de Toamasina.

Trois millions de dollars ont été alloués par l’agence japonaise de coopé­ration internationale (Jica) pour une étude technique en amont des travaux qui seront mobilisés dans le cadre du projet de développement du secteur urbain Antananarivo –Toamasina à Madagascar (Tatom). Ce dernier, en partenariat avec le ministère auprès de la Présidence en charge des Projets présidentiels, de l’aménagement du territoire et de l’équipement (M2PATE) comportera trois grands axes. Il s’agit de la révision du plan d’urbanisme directeur (PUDi) à Antananarivo, de la révision du PUDi à Toamasina et de l’élaboration d’un schéma directeur pour l’aménagement du réseau transport du corridor Antananarivo – Toa­masina.
En effet, Tatom constitue un projet en amont du grand investissement de réhabilitation et d’agrandissement du port de Toa­masina évalué à 500 millions de dollars, qui sera mis en œuvre ultérieurement. Au programme sécurisation, réhabilitation et rénovation de la RN 2 pour soutenir les effets entraînés par le projet d’agrandissement du port de Toamasina.

Réalisation pérenne
« Le développement économique est le pilier de la coopération entre le Japon et Mada­gascar. Après les crises, nous avons jugé opportun la reprise de la coopération, ce qui a impliqué le lancement de ce projet », a avancé le représentant résident de la Jica Akira Nishimoto.
Le projet Tatom débutera par un atelier de concertation et d’identification de priorités entre les experts japonais, les techniciens du M2PATE et les élus locaux, le 9 mai prochain. « Il s’agit de rassembler toutes les données techniques nécessaires, car ce n’est pas un travail facile », a martelé le ministre Narson Rafidimanana. De plus, la délégation japonaise, avec ses experts en urbanisme, effectuera une trentaine de visites techniques d’ici mi-mai, à Antananarivo et Toamasina ainsi que dans les communes intermédiaires.
Création d’emplois, amélioration des conditions de vie de la population avoisinant la RN2, seront les bénéfices escomptés de ce projet. Par ailleurs, il se verra être une approche participative et inclusive pour une réalisation plus pérenne.

Nathan Raherivelo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s