Infrastructure routière – Démolition de remparts à Soarano


DSC_1129

Une partie des remparts du marché du Pochard à Soarano a été démolie, samedi. Des vendeurs préparent des actions pour contester une préalable démolition.

La démolition d’une partie des remparts du marché du Pochard et du Madarail à Soarano a débuté dans la nuit du samedi au dimanche. « Cette démolition rentre dans le projet présidentiel pour l’élargissement de la portion de route entre Soarano et Antanimena, en quatre voies», expliquent les techniciens qui ont effectué les travaux, hier. Selon ces techniciens, le travail de démolition a été effectué durant la nuit, pour préserver la fluidité de la circulation mais aussi pour éviter tout abus.
Pour le marché de Soarano, il s’agit du rempart des vendeurs de produits artisanaux. La démolition a été faite dans le calme, bien qu’une tension ait été à craindre, en raison des contestations de la plupart des vendeurs, à l’annonce de cette démolition il y a quel-ques mois. «Les vendeurs de produits artisanaux ont consenti à la réduction de la surface de leur marché pour permettre la réalisation du projet. Du côté des vendeurs de tissus au marché de Soarano, une légère discorde persiste, mais tôt ou tard, la démolition de ce rempart devra se faire», a affirmé une source ayant requis l’anonymat.
Contestation
Jusqu’à hier, les marchands de tissus refusent de céder à l’État une partie de leur surface de travail. «Tant que l’État n’assure pas la construction du nouveau rempart, la sécurisation du marché ainsi que son organisation, on continuera à contester ce projet. D’ailleurs, on organisera une réunion dans les plus brefs délais pour décider de l’action qui nous permettra de protéger notre source de revenu», persiste à dire Edmond Randriamisely, vendeur au marché du Pochard.
L’élargissement de cette portion de route est, toutefois, opportun vu le problème d’embouteillage engorgeant actuellement le centre ville, . D’ailleurs, ce n’est pas le seul endroit où ce projet devrait être réalisé. Par exemple, les travaux d’élargissement de la portion de route entre Besarety et Ankorondrano auraient dû débuter avec ceux de Soarano, mais selon notre source, faute de moyen, mais surtout, par souci d’obligation de démolition de certaines constructions privées qui engendrera sûrement des tensions, l’État a mis le second projet en veille.
Miangaly Ralitera

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :