Vakinankaratra – Réouverture de la route vers Mandrosohasina


L’état pitoyable des routes fait diminuer  les revenus des paysans. La réhabilitation de ces infrastructures les satisfait pleinement. 

Rouverte depuis le début de cette semaine, la portion de route réhabilitée est d’un grand secours pour l’économie et le social des habitants de Mandrosohasina et ses environs. Avant les années de difficulté de circulation et deux mois de fermeture provisoire pour raison de travaux de réhabilitation qui y étaient effectués, le tronçon entre Kelivozona et la commune rurale de Mandrosohasina, district d’Antsirabe II, faisait partie des portions les plus inaccessibles, alors que les habitants de la commune doivent l’emprunter.
« Grâce à la réouverture de cette route et à son état actuel satisfaisant, nous pouvons écouler nos produits agricoles à des prix raisonnables. Les collecteurs et les transporteurs n’auront plus de raison d’acheter nos légumes à des prix très bas», se réjouit Solomon Razafindratsima, habitant de cette commune productrice de carottes et de pommes de terre.
Ainsi, dans l’objectif de garder l’état de cette route, l’entreprise, maître de l’ouvrage, a sollicité les habitants pour limiter la circulation des charrettes.

Himo
« Nous faisons également appel à tous les véhicules de transport, surtout les camions, de bien vouloir respecter le barrage de pluie », note Tina Herisoa Rakotomalala, gérante et directrice générale de l’entreprise Artina qui a effectué les travaux, en collaboration directe avec les habitants par le biais de la pratique de la haute intensité de main-d’œuvre.
Malgré le bon état de cette partie de route sur l’axe sud à l’entrée de Mandrosohasina, les habitants de la partie nord de cette commune doivent encore circuler sur une chaussée dans un état pitoyable. Afin de résoudre les difficultés de la population, ses représentants n’ont pas manqué de lancer un appel aux responsables concernés.
« L’hôpital se trouve dans cette partie qui reste un point noir. Si bien que les gens, surtout les femmes enceintes, ne sont pas motivés pour joindre le médecin, se contentant de la médecine traditionnelle », mentionne une mère de famille.

Angola Ny Avo (L’express de Madagascar)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s