Midi Madagasikara / Giovanni Di Girolamo : « L’Union Européenne a envie de coopérer avec ce gouvernement légitime »


http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2019/09/25/giovanni-di-girolamo-lunion-europeenne-a-envie-de-cooperer-avec-ce-gouvernement-legitime/

« On veut faire des routes, on continuera à faire des routes ». C’est ce qu’a déclaré hier l’Ambassadeur de l’Union Européenne, Giovanni Di Girolamo lors d’une descente à Toamasina.

En effet, le Diplomate européen a tenu à mettre les points sur les « i » suite aux polémiques autour d’une lettre qui a fait le tour des réseaux sociaux cette semaine. Une lettre dont certains observateurs, notamment les gens de l’opposition considèrent comme une lettre d’interpellation que l’Union Européenne a adressée au ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et des Travaux publics, Hajo Andrianainarivelo pour lui dissuader d’apporter une modification au Fonds d’Entretien Routier (FER). Certains y voyaient même une suspension du financement UE. Giovanni Di Girolamo s’est d’ailleurs interrogé sur la fuite de ce document qui, selon ses dires, « est une lettre interne qui n’était pas du tout destinée au grand public ».

Démenti. Hier, l’Ambassadeur de l’Union Européenne a démenti cette information. Il n’y a aucun problème sur la coopération entre Madagascar et l’UE. Tout en félicitant le régime et le peuple malgache pour « la période enfin de stabilité politique » qui prévaut au pays, suite au bon déroulement des élections, il a salué l’existence d’un « gouvernement légitime avec lequel l’Union Européenne a envie de coopérer ». Un propos qui dit long sur la situation de la coopération entre Bruxelles et la Grande île. Une relation que l’on peut qualifier de « au beau fixe ».

Coopération. Sinon, SEM Giovanni Di Girolamo n’aurait pas effectué une descente à Toamasina pour une visite de courtoisie auprès des autorités locales, mais aussi et surtout, pour constater de visu l’avancement des programmes financés par l’Union Européenne sur place, ainsi que pour s’imprégner des perspectives de la coopération pour l’avenir. « C’est important puisqu’on s’approche à un nouveau cycle dans le cadre de la collaboration », a-t-il annoncé. Et de soutenir au passage qu’il était à Toamasina pour connaître un peu les possibilités de coopération que l’on peut faire dans cette localité.

Ajustements. En ce qui concerne la lettre à polémiques qui a circulé sur les réseaux sociaux, l’Ambassadeur UE a expliqué qu’elle contient des détails techniques à ajuster par rapport aux changements que le Ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et des Travaux publics souhaite apporter. « Quand on a des activités de coopération, il y a de temps en temps des questions techniques et des questions financières à régler ». Ce qui est normale puisque le décaissement des fonds nécessite quelques procédures à respecter. « Ce qui est important à comprendre c’est qu’on a un engagement avec Madagascar pour son développement. Simplement il y a de temps en temps des détails techniques que l’on doit résoudre ensemble ». En effet, Giovanni Di Girolamo ne dit pas forcément non au changement que Hajo Andrianainarivelo souhaite apporter dans son département. Il a simplement expliqué qu’il faut tout mettre en œuvre pour assurer la transition. « Entre un type de structure à un autre, il y a inévitablement des ajustements à faire », a-t-il soutenu. Et d’exprimer au passage sa volonté de collaborer pour surmonter le problème.

Davis R – Midi Madagasikara

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s