La Gazette de la Grande Ile / Secteur informel : Le taxi-moto gagne du terrain dans la capitale

http://www.lagazette-dgi.com/?p=39958

Malgré les efforts déployés par les actuels dirigeants de la commune urbaine d’Antananarivo (CUA), depuis leur entrée en fonction, pour assainir la capitale, le secteur informel arrive toujours à affirmer son existence. Particulièrement dans le domaine du transport, la gabegie prend actuellement de l’ampleur. Il s’agit des motocyclistes qui offrent le service de « taxi-moto », ils envahissent maintenant presque toutes les ruelles de la ville d’Antananarivo et stationnent à chaque coin de rue. Cette activité pourtant illégale commence à gagner du terrain, ces motards ne sont pas autorisés par les autorités compétentes telles que la CUA ou encore l’agence des transports terrestres (ATT)… à monnayer ce service de transport. Ils opèrent ainsi en toute clandestinité, ce qui fait développer le secteur informel dans la capitale en plus des marchands ambulants qui demeurent un véritable casse-tête pour la CUA. Tenant compte des innombrables accidents de circulation dont les scootéristes sont les principales victimes, les responsables concernés devraient prendre des mesures adéquates à leur encontre quoique leur service est parfois utile pour ceux qui en ont besoin. Pour une simple course, le tarif s’élève à partir de 2 000 Ariary et ils arrivent à faire plus de 15 courses en une journée.

Mampionona D – La Gazette de la Grande Ile

La Gazette de la Grande Ile / Motos « scooter » : La plaque d’immatriculation sera obligatoire

http://www.lagazette-dgi.com/?p=40303

L’immatriculation des motos scooter sera à partir de maintenant obligatoire. Cette mesure a été prise par la gendarmerie nationale suite à l’attaque à main armée qui s’est produite dernièrement à Ilanivato, les auteurs se sont déplacés en scooter en tirant sur des passants, ce qui a rendu difficile leur poursuite. Le premier ministre en personne a ainsi avisé les propriétaires de scooters pour qu’ils procèdent à l’immatriculation de leur engin. La plaque d’immatriculation est ici exigée afin de faciliter la traque des malfaiteurs. Par ailleurs, d’autres mesures comme la soumission de la conduite de ces motos à l’obtention du permis de conduire seraient aussi nécessaires pour réduire au moins le nombre des accidents de circulation mortels concernant pour la majorité des scootéristes, rien que dans la capitale.

Mampionona D – La Gazette de la Grande Ile

Midi Madagasikara : Talata-Volonondry : Un mort dans une collision entre une moto et une voiture

Sur la RN3. un homme a perdu la vie dans une collision entre un scooter et une camionnette double cabine survenue samedi après-midi dans la commune rurale de Talata- volonondry, district d’Antananarivo-Avaradrano. Le drame s’est produit dans un virage du fokontany d’Ambaniandrefana, soit au PK 26+900. Le motard aurait paniqué quand il a soudainement aperçu la camionnette venant en sens inverse de sa direction. Ainsi, il a perdu le contrôle du guidon de son scooter et a fini par une collision frontale avec la voiture. La violence du choc a propulsé le motard sur le talus et a tué ce dernier sur le coup. Sa moto a été réduite en un tas de ferrailles. Quant à la voiture, elle a été légèrement endommagée. La gendarmerie de Talata-Volonondry se charge de l’enquête.

T.M. (Midi Madagasikara)

Les véhicules à deux roues se multiplient

Plus de 1000 plaques d’immatriculations sont désormais écoulées par le centre immatriculateur d’Ambohidahy tous les six mois, au lieu d’un an auparavant. La plupart de la population opte désormais pour les transports à deux roues, dont les motos et les scooters. Les bouchons de la capitale et les embouteillages monstres ont visiblement fini par décourager les automobilistes.

Suite à ce débordement d’activité, les services administratifs ont dû être améliorés pour faire face principalement à la lenteur. Ainsi, les cartes grises après mutation sont délivrées après une semaine. Et ce toujours en collaboration avec les forces de l’ordre afin de combattre ensemble et de manière efficace la criminalité et les actes de vols de véhicules. Les informations nécessaires aux enquêtes effectuées par la police et les représentants de la loi seront désormais livrées en 48 heures au lieu de 15 jours, bien que le budget de fonctionnement nécessaire à de telles innovations ne soit pas encore disponible. Du personnel sera réquisitionné pour cette fonction précise.

vendredi 16 mars 2012, par Luna
http://www.madagascar-tribune.com/Les-vehicules-a-deux-roues-se,17237.html

Sénégal : Concurrence entre taxis moto et transporteurs

Transport : Bras fer entre conducteurs de taxis motos et transporteurs de la gare routière
Depuis deux mois, une cinquantaine de motos sont immobilisées. A l’origine, le refus des conducteurs de taxis-motos de respecter l’itinéraire défini par l’arrêté du conseil municipal et qui empiéterait sur le circuit des transporteurs. Les conducteurs des taxis motos, eux accusent les autorités municipales d’être de mèche avec les transporteurs de la gare routière. Lire la suite